L’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche en janvier n’a pas encore eu de conséquences palpables en matière de coopération américaine, vers l’international en général, et en direction du continent africain en particulier.

L’un des programmes phares lancé par le président Obama, le Young African Leaders Initiative (Yali), vient de démarrer et pour la quatrième année consécutive, 1 000 jeunes Africains sont arrivés fin juin aux États-Unis pour suivre un semestre dans l’une des nombreuses universités partenaires à travers le pays. Comme c’est le cas à la Florida International University (FIU) de Miami, où 25 jeunes en provenance de divers pays d’Afrique (Éthiopie, Nigeria, Comores, Sénégal, Côte d’Ivoire, Congo, Mauritanie…), viennent de commencer les cours.

Étudiants, chercheurs ou jeunes professionnels dans le secteur public ou privé, ils ont entre 25 et 35 ans et ont été sélectionnés pour leurs expertises et leurs potentiel. « C’est une belle opportunité académique à saisir pour ces jeunes gens et un très bon moyen pour les États-Unis de se constituer un réseau sur le continent », explique Percy Hintzen, professeur et directeur des études africaines à FIU.

Ecrit par Olivier Caslin

Une rencontre avec Donald Trump ?

Pour lire la suite de cet article veuillez cliquer le lien ci-dessous! Merci

http://www.jeuneafrique.com/462616/politique/etats-unis-le-programme-cree-par-barack-obama-pour-les-jeunes-africains-perdure/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s